Les escaliers de la Visitation, à Annecy.

Prise le
Publiée le
Annecy, Rhône-Alpes, France

Le clocher de la Basilique de la Visitation.

Prise le
Publiée le
Annecy, Rhône-Alpes, France

Près de la Basilique de la Visitation.

Prise le
Publiée le
Annecy, Rhône-Alpes, France

Sous les arcades, rue Royale à Annecy.

Prise le
Publiée le
Annecy, Rhône-Alpes, France

Le Palais de l’Île, au coeur de la vieille ville d’Annecy. Cette maison-forte servit de prison de 1325 à 1864.

Prise le
Publiée le
Annecy, Rhône-Alpes, France

Le Palais de l’Île.

Prise le
Publiée le
Annecy, Rhône-Alpes, France

Un groupe de touristes visite le Château d’Annecy. Le Vieux Logis (XIIIe siècle) est encadré à gauche par le Logis Nemours (1533-1565) et, à droite, par le Logis Neuf (1562-1571).

Prise le
Publiée le
Annecy, Rhône-Alpes, France

Vue sur la cour intérieure du Château d’Annecy à travers une fenêtre à carreaux.

Prise le
Publiée le
Annecy, Rhône-Alpes, France

La Tour Perrière du Château d’Annecy, bâtie vers la fin du XVe siècle.

Prise le
Publiée le
Annecy, Rhône-Alpes, France

La Mer de Glace. Le train à crémaillère du Montenvers, en service depuis 1908, permet de facilement accéder à ce point de vue depuis Chamonix.

Prise le
Publiée le
Chamonix, Rhône-Alpes, France

Terrasse avec vue sur la Mer de Glace.

Prise le
Publiée le
Chamonix, Rhône-Alpes, France

Randonnée sur le Brévent (2525 m), l’un des sommets dominant Chamonix.

Prise le
Publiée le
Chamonix, Rhône-Alpes, France

Le téléphérique du Brévent, avec panorama sur les glaces du Mont-Blanc.

Prise le
Publiée le
Chamonix, Rhône-Alpes, France

Sur le Brévent, en descendant vers Chamonix, une plaque rappelle la mort d’un dénommé Robert Simond dans une avalanche le 23 mars 1952.

Prise le
Publiée le
Chamonix, Rhône-Alpes, France

Les Dents de Lanfon dominent le paysage, près de Talloires.

Prise le
Publiée le
Rhône-Alpes, France

Le parapente a de nombreux adeptes dans les environs du lac d’Annecy. Gare aux collisions aériennes!

Prise le
Publiée le
Rhône-Alpes, France

Chalets en montagne, près de Queige, dans le Beaufortain.

Prise le
Publiée le
Beaufortain, Rhône-Alpes, France

De lacet en lacet, les routes folles des Alpes permettent d’atteindre des points de vue élevés, comme ici près de Boudin, dans le Beaufortain.

Prise le
Publiée le
Beaufortain, Rhône-Alpes, France
Prise le
Publiée le
Beaufortain, Rhône-Alpes, France

En randonnée près du Col du Pré, dans le Beaufortain.

Prise le
Publiée le
Beaufortain, Rhône-Alpes, France

Un cellier, près du Col du Pré.

Prise le
Publiée le
Beaufortain, Rhône-Alpes, France

Détails d’un chalet, près du Col du Pré.

Prise le
Publiée le
Beaufortain, Rhône-Alpes, France

Un chalet de montagne typique, près du Col du Pré.

Prise le
Publiée le
Beaufortain, Rhône-Alpes, France

Visiteurs sur le Barrage de Roselend.

Prise le
Publiée le
Beaufortain, Rhône-Alpes, France
Prise le
Publiée le
Rhône-Alpes, France
Prise le
Publiée le
Rhône-Alpes, France

Le Château de Chantemerle, construit au XIIIe siècle pour contrôler l’accès à la vallée de Tarentaise.

Prise le
Publiée le
Rhône-Alpes, France

Le chemin menant à la petite chapelle de Notre-Dame des Vernettes, à Plan-Peisey.

Prise le
Publiée le
Rhône-Alpes, France

Le Sommet de Bellecôte (3416 m), vu de Plan-Peisey.

Prise le
Publiée le
Rhône-Alpes, France

De vieilles maisons baignées par le Thiou, ce cours d’eau qui traverse Annecy.

Prise le
Publiée le
Annecy, Rhône-Alpes, France

Une dernière balade à Annecy.

Prise le
Publiée le
Annecy, Rhône-Alpes, France

À propos des auteurs

De plus en plus, je m’intéresse aux lieux plus qu’aux paysages. Au-delà de l’attrait esthétique, ce sont les usages évidents ou cachés des lieux, leurs histoires passées ou futures, qui susciteront mon intérêt. Cette étincelle m’est indispensable et explique probablement pourquoi je pratique relativement peu la photographie au quotidien. L’étincelle ne peut s’allumer que lorsque je mets tout le reste de côté pour m’abandonner à la photo, en me laissant porter par le moment présent.

J’ai mille projets photographiques en tête, mais je ne les réalise jamais car une fois mon repérage fait ou l’image déjà visualisée dans mon esprit, la motivation pour y revenir et créer la «vraie» image est beaucoup moindre; la découverte et la réflexion ont déjà été faites. Ainsi, s’il émerge parfois des ensembles cohérents parmi mes images, ceux-ci s’avèrent le plus souvent accidentels! Je n’ai rien contre l’approche calculée, au contraire j’admire ceux qui la pratiquent, mais ça ne marche pas pour moi, peut-être parce que je dois déjà faire amplement preuve de discipline et de patience dans les sphères professionnelles de ma vie. J’exige de la photographie qu’elle me fasse rompre avec mon quotidien.